Livret pédagogique

Livret pédagogique

Télécharger

Accueil
Accueil  >   Newsletter de la Faculté   >   Numéro 1 - Mai 2015   >   L’UFR en mouvement   >   Arrivants   >   François Fras

François Fras

J’ai initialement suivi des études portant sur les concepts généraux de la physique, que j’ai conclu par l’agrégation de sciences physiques en 2007. Je me suis par la suite spécialisé sur l’étude de la matière condensée et de la physique quantique à travers un master 2 suivi à l’université Pierre et Marie Curie.

C’est lors de cette année que mon engagement pour la recherche a débuté. Dans la continuité de mon stage en laboratoire, j’ai effectué une thèse au sein de l’Institut des Nanosciences de Paris dans l’équipe « nanostructures et systèmes quantiques ». J’ai obtenu mon doctorat de l’université Paris VI en 2011. J’ai ensuite effectué deux séjours post-doctoraux. Un premier de 2011 à 2013 à l’université de Sheffield dans le groupe de M. Skolnick au Royaume-Uni. Puis j’ai rejoint l’institut Néel de Grenoble dans l’équipe « nanophysique et semiconducteurs ». Je suis maintenant maître de conférences à l’université de Strasbourg depuis septembre 2014, ainsi je partage mon temps entre les cours à l’université et la recherche que j’exerce à l’Institut de Physique et Chimie de Strasbourg au département d’optique ultra-rapide et de nanophotonique.

Le cœur de mes activités de recherche est centré sur l’étude et la manipulation optique des propriétés de nanostuctures. En effet, à l’échelle nanométrique, la matière présente des effets quantiques, de surface et de bords, qui peuvent être exaltés. Notre objectif est en premier lieu fondamental : il s’agit de comprendre les lois physiques qui régissent ces propriétés originales. Dans un deuxième temps, la finalité de cette recherche est de tirer profit de ces nano-objets aux caractéristiques singulières pour bâtir de nouveaux dispositifs technologiques.

Plus précisément, mon projet de recherche à Strasbourg, s’appuie sur le développement d’une expérience de spectroscopie optique originale résolue à la fois temporellement et spatialement. Basé sur des impulsions lasers ultra-courtes, ce dispositif permettra d’une part de sonder la dynamique spatio-temporelle des propriétés optiques et électroniques de nanosystèmes individuels, et d’autre part, de manipuler l’état quantique de ces nanostructures.