Livret pédagogique

Livret pédagogique

Télécharger

Accueil
Accueil  >   Newsletter de la Faculté   >   Numéro 3 - Juillet 2017   >   Edito   >   Edito du directeur

Edito du directeur

Cette année 2017 est été riche en actualités, en commençant avec les élections aux conseils de l’Université ainsi que l’élection de la nouvelle équipe de présidence. La Faculté de physique et ingénierie peut se féliciter d’être présente dans les trois conseils (conseil d’administration, commission de la recherche et commission de la vie universitaire) ainsi que dans l’équipe de la présidence. C’est à la fois une assurance que les spécificités de notre faculté soient prises en compte, mais aussi une expression de la vitalité de notre communauté.

Nous nous félicitons également de notre attractivité avec un nombre d’étudiants en hausse. Cette année, nous avons dépassé le cap de mille étudiants avec une augmentation de l’ordre de 20 % par rapport à l’an passé. Notre effectif compte désormais 98 apprentis, ainsi que 146 étudiants de l’Université franco-azerbaïdjanaise de Bakou.

Cette année est particulièrement chargée pour les équipes pédagogiques avec la préparation de la nouvelle offre de formation qui sera délivrée en septembre 2018. Un premier travail qui est désormais derrière nous a consisté à faire le bilan des formations, en incluant les statistiques sur le devenir des diplômés. En se basant sur cette évaluation, mais aussi en nous appuyant sur les besoins identifiés, les équipes définissent désormais les nouvelles formations dans un souci de lisibilité et de cohérence. Parmi les évolutions principales, citons la création d’une mention Génie Industriel (il s’agissait auparavant d’une spécialité) et la reformulation de trois parcours au sein de la licence Sciences pour l’Ingénieur (SPI) pour préparer au mieux aux trois spécialités du Master Physique Appliquée et Ingénierie Physique qui prend la suite du Master SPI.

Cette campagne d’accréditation donne plus de liberté aux établissements puisque l’offre de formation de l’Université sera accréditée dans son ensemble. D’où le besoin d’une stratégie pour la faculté. Deux séminaires ont été organisés pour cela, dont un avec l’IDIP, le service qui accompagne les enseignants et les équipes sur les questions pédagogiques. Un stammtisch pédagogique est également organisé tous les un à deux mois par Edouard Laroche pour permettre aux collègues d’échanger sur leurs pratiques dans un cadre informel, souvent avec la participation d’étudiants.

L’an dernier, nous avons organisé notre première cérémonie de remise des diplômes, un moment fort pour les étudiants et leurs familles. Cet évènement phare concernait 60 diplômés de licence générale, 61 de licence professionnelle et 225 de master. Nous reconduirons cet évènement qui est l’occasion de féliciter les diplômés pour leurs efforts.

Suivant la promesse que j’avais faite pour mon second mandat, des commissions (des enseignements, de la recherche, des relations internationales, des finances et du budget, des RH, ainsi qu’hygiène et sécurité) ont été mises en place et commencent à travailler, permettant ainsi de mieux associer les représentants élus au conseil aux prises de décisions.

Enfin, il faut dire quelques mots sur l’aménagement de nos locaux qui suit le regroupement de nos activités sur le site de la rue de l’Université et le départ du campus de la Meinau. Deux nouvelles salles de TP de mécanique ont été aménagées ainsi que des salles informatiques. Un nouvel ascenseur nous permet d’accueillir les personnes à mobilité réduite dans de meilleures conditions. L’appartement de M. Kartner, agent logé dans nos locaux, sera prochainement déménagé et la surface sera récupérée pour l’enseignement. Ensuite viendront le tour des salles autour de l’amphi Fresnel puis de l’amphi lui-même. Ces travaux s’étendront encore sur plusieurs années. Des perturbations sont à prévoir car il n’est pas possible de tout réaliser pendant les vacances universitaires, mais nous nous efforcerons de minimiser l’impact sur le travail des étudiants et du personnel.

Abdel-Mjid Nourreddine.